Billet d’humeur 16/03/2016

« Un homme qui digère mal et qui est vorace est peut-être une image assez fidèle du caractère d’esprit de la plupart des savants. »

Réflexions et Maximes, Vauvenargues

Je poste assez rarement sur ce blog, mais à chaque fois que je me dit « il faut que ça change », je me retrouve occupé à d’autres choses.

J’aurais du poster quelque-chose pour la fin de la série sur les énergies. C’est évident, étant donnée la grande importance du sujet à notre époque. Et pourtant, je n’en ait rien fait. Une des raisons qui m’apparait en premier lieu, c’est un petit goût d’inachevé. Tant de choses à dire, et des formats bien trop courts pour y caser tout ça. Mais une durée limitée permet de rester accessible au plus grand nombre, et je pense qu’il serait dommage de ne pas être à portée d’un public qui ne demande qu’à apprendre, mais qui fonctionne avec les codes de l’immédiateté. Mais goût d’inachevé aussi pour un reportage qui finalement n’a pas pu se faire. Projet de reportage qui risque de rester dans les cartons pour encore un moment à mon grand regret.

Je suis passé d’un coup sur un sujet qui m’est tout aussi cher, avec de grandes perspectives en terme de notions à vulgariser: les matériaux. Et pourtant, un seul épisode est sorti à ce jour, en date de début Janvier 2016. Pour des raisons diverses, j’ai préféré laisser murir ce projet pour me consacrer à un format plus court me laissant plus de libertés. Me laissant même tenter par quelques prises de vues en extérieur (qui ont été très éprouvantes à leur manière, devant trimballer le matériel seul et faire les réglages d’appareil à tâtons) dont le résultat a semble-t-il beaucoup plu, non seulement à moi, mais aussi au gens qui suivent mon travail.

Ça a un côté très gratifiant, le fait d’obtenir des retours très positifs et des gens qui viennent dire qu’ils ont appris des choses. J’ai envie de dire : c’est le but. Mais prendre à mon tour une petite place dans la chaîne de transmission du savoir, un peu à la manière des documents télévisuels et écrits que j’ai pu dévorer depuis que je suis tout gamin, ça m’apporte quelque-chose que je ne saurais décrire. Si je peux apporter ne serais-ce qu’une petite influence sur la manière dont quelques personnes perçoivent les Sciences, je considère que mon objectif est remplit. Mais cela ne veut pas dire que je projette d’arrêter. (je vous vois venir, ma formulation pourrait le laisser penser)

Je peux d’ors et déjà évoquer ici un autre projet de reportage que je suis entrain de monter. Au risque que tout tombe en morceaux au dernier moment. Mais je ne suis pas superstitieux (ça porte malheur). Le sujet qui sera traité parlera probablement à presque tout le monde. Mais je ne peux en dire plus. (Mon nouveau pseudo sera Professeur Teasing)

Je réalise tout ça alors que je travaille énormément sur plusieurs projets annexes, certains en rapport avec la vidéo, d’autres non. Mais le plus important pour moi à l’heure actuelle est de réussir à être embauché comme thésard dans l’objectif de préparer un doctorat. Ce qui pourrait donner lieu à des billets plus réguliers pour parler de recherche scientifique d’un point de vue interne. J’ai dit que je n’étais pas superstitieux, mais rien ne vous empêche d’allumer une bougie/prier/faire une offrande de sang pour que ça puisse se faire. Je vous en serait grandement reconnaissant.

Je conclus en vous souhaitant de rester curieux, avec humilité et bienveillance.

Professeur Sims

Publicités